Échange avec la République Tchèque (2024)

Échange Châtellerault-Prague : Acte II

Depuis l’année scolaire 2022-2023, notre établissement, le Lycée Marcelin Berthelot de Châtellerault, a développé un partenariat avec le Lycée Jan Neruda de Prague en République Tchèque.

Nous cherchons à pérenniser cet échange pour qu’il devienne l’un des marqueurs de l’identité de notre lycée au même titre que d’autres actions. L’ouverture et la mobilité internationales sont conçues comme une composante essentielle du parcours des élèves, qui sont des citoyens en devenir.

Au-delà du modèle de l’échange, il s’agissait de faire prendre conscience à chacun de la citoyenneté européenne, qui plus est à la veille des élections européennes du 9 juin. En effet, au moment où les tensions identitaires et nationalistes se multiplient au sein même de l’Union Européenne ou à ses frontières (guerre en Ukraine), il semble indispensable de renforcer chez les élèves le sentiment d’appartenance à l’identité européenne, pour qu’ils s’approprient la devise de l’Union européenne « Unis dans la diversité » par une meilleure connaissance de l’autre, dans des valeurs de tolérance et d’ouverture.

 Ce projet reposait donc sur les trois objectifs suivants :

  • Objectif 1 : Promouvoir une culture ouverte internationale et solidaire.
  • Objectif 2 : Construire une identité européenne.
  • Objectif 3 : Cultiver le devoir de mémoire et l’engagement citoyen en lien avec les élèves tchèques.

                Pour cette deuxième année d’échange, une trentaine d’élèves de première et de terminale de notre lycée se sont portés volontaires pour ce projet.

Nous nous sommes rendus à Prague à la fin du mois de janvier, et nos correspondants tchèques nous ont rendu visite début avril.

La semaine passée à Prague a été intense à plus d’un titre : le programme des visites était dense, le froid parfois piquant mais avec un beau soleil d’hiver, et notre groupe a marché en moyenne douze kilomètres par jour ! Tous ces efforts ont été récompensés par l’accueil formidable réservé à nos élèves par leurs correspondants tchèques, accueil qu’ils ont rendu en ce début de mois d’avril, avec cette petite angoisse : « Prague est une ville superbe, mais qu’est-ce qu’on va leur faire faire à Châtellerault ?

Vue générale de Prague

Tous les élèves français, qui ont pris part au voyage, ont été marqués par la beauté de la ville de Prague : des monuments historiques massifs mais élancés comme le château et la cathédrale Saint-Guy, le pont Charles et les façades des immeubles aux couleurs pastel. L’apport historique est aussi passé par la visite du camp de Terezin, une ancienne forteresse qui servit à la fois de camp de concentration et de ghetto pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette visite, réalisée la veille de la Journée internationale de la mémoire des victimes de génocides et de crimes contre l’humanité (le 27 janvier), a fortement marqué les esprits.

Le camp de Terezin

En famille, le soir et le week-end, les élèves ont pu prendre conscience de ce qui les unit aux Tchèques. Il y a en effet plus de points communs (qui fondent l’appartenance à l’Europe) que de différences, même si celles-ci ont beaucoup fait parler les élèves ! Aussi, même s’il ne s’agit pas d’un échange linguistique, puisque nos correspondants étudient le français de façon intensive depuis six ans, nos élèves ont rapidement voulu en savoir plus sur la langue tchèque qu’ils ne connaissaient pas du tout.

Premiers écrits pour le futur magazine dans le patio du lycée Jan Neruda

Le séjour des Tchèques à Châtellerault a lui aussi été composé de visites historiques à Poitiers et à Angles-sur-l’Anglin notamment. Quelques petits challenges ont été proposés : goûter des huîtres lors de la visite de La Rochelle, faire du vélo jusqu’à Scorbé-Clairvaux, déguster du fromage de chèvre de la ferme de l’Âne Vert à Sossay. Le fromage a eu plus de succès que les huîtres ! Enfin, après l’histoire, le sport et la gastronomie, place à la géographie : grâce aux services de la mairie de Châtellerault, élèves français et tchèques ont pu coopérer lors d’ateliers concernant la politique de rénovation urbaine de la ville.

Au moment du départ pour le retour à Prague, il apparaissait évident à tous les membres de la communauté éducative, français comme tchèques, la nécessité de pérenniser cet échange.

Ivan Colin, Isabelle Flambeaux, Christophe Labetoulle.


Publié

dans

,

par